Zoxea

"J’remercie"

[Intro - Busta Flex]
Ouais mec faut tout donner
Zoxea, avec un titre inédit : « J'remercie »
Aïe, ouais, on vous remercie, yo


[Refrain]
Maintenant j'remercie, tous ceux qui pour moi ont souffert
Si mère, père, n'étaient pas sur Terre
J'imagine mal comment l'homme que je suis aurait fini
Et comme une lame qui rent' dans l'ventre, sûr ça aurait saigner

Merci Papa, pour les coups d'ceinture, ce jour-là
En vérité j'l'ai mérité, l'collège j'avais retourné de peinture
J'en avais plein sur la conscience, il allait accuser un gosse à ma place
Fallait qu'j'fasse preuve de bon sens, ma récompense : un renvoi
Me revois rentrant, plus d'voix
Juste de quoi écouter les remontrances, du daron en transe
Mais tu sais ce que pense maman : c'est l'adolescence
C'est son fils, toujours elle le trouvera charmant
C'est beau, mais lorsque c'est chaud, parfois ce fut gros
Histoire 'vec plein de go, amenées à la maison, fallait me ramener à la raison
Précoce j'faisais les choses trop tôt, mais ça n'a jamais fini au mitard
Zoxea un mythe, ta vie une guitare, on peut dire que la mienne est un beat
Dur et sans limite, comme d'hab, parfois bad
Mais ô combien toujours juste comme d'hab

[Refrain](bis)

J'en place une pour les orphelins et tous les gosses battus qui morflent le lundi
Comme la porcelaine, un cœur s'brisant qui plein en dit
La vie est ainsi, remplie d'ennemi
Sans famille de base, dur de s'en sortir aujourd'hui
Mais c'est la bonne G, 98 rien nous stoppe
Dieu et les vieux du village nous protègent au cas où tu devrais nous dope
Il est question d'rap, capter l'top
Alors on frappe mais, sache qu'on défonce pas qu'les portes
Yo, j'ai promis une villa aux parents, loin de l'air de Paris
Rien de plus magnifique qu'un amour qui jamais ne tarit, quand il est parental
Car moi j'te l'dis, aujourd'hui dans la vie, les faux amis c'est pas rentable
Ok la nuit il se barre en cab, mais la vie c'est pas qu'ceci
Ici c'est l'enfer, ça tes parents savent
Si tu préfères le luxe à la famille, c'est ton biz

[Refrain](bis)

J'leur en ai fait voir des vertes et des pas mûres
Dieu merci ils n'en sont pas morts (l'genre d'aventure où sûr tu n'en sors pas fort)
Mais plutôt affaibli, mes parents m'en avaient assez dit
Moi qui voyais d'la vie que ses facéties
Puis, quand on est gosse on pense qu'à ses billes, qu'à s'habiller
Et petit à petit on passe sa vie à chasser l'billet
Le jour, la nuit, c'est qu'on hésiterait pas à piller
Non pas bravoure mais par dégoût d'une vie nulle à chier
Certains on finit menottés, car la vie est hardcore, Dany t'l'avait dit beauté
Monter les échelons d'la société avec la douleur
J'ai vu mon père le faire, malgré les barrières d'couleur
M.A.M.A.N, P.A.P.A, cont' vous jamais j'n'aurais d'la haine, rien qu'de la paix
J'ai eu d'la veine, d'être tombé dans une famille soudée
Car si tu comptes sur tes soi-disant bons amis tu risques d'êt' goûte-dé

[Refrain](bis)

[Outro - Sample]
« Demande-moi plûtot : "Zo, qu'est-ce t'as écrit ?" »

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #
Copyright © 2018 Bee Lyrics.Net