Akhenaton

"Rap strict"

[Intro]
Un nouveau pouvoir s’élève
La victoire est imminente
En avant, pas de quartier
À la guerre!

[Couplet 1: Shurik’n]
Un rap militant, faire vrai sans silicone ni excédent
Graver du son de chaque soldat y excellant
Très loin de l’étincelant
Ses gouttes sur nos fronts ruisselants
Acide comme des verbes, et ces marques sur la vie, bah c'est les dents
Un rap qu’a pas le temps car la mesure s’impatiente, elle
Attend sa chance qu’un MC l’entende et abuse d’elle
J’suis entré dans sa chambre comme on atteint l'éveil
Avec pour seule offrande, ma passion, mes consonnes et mes voyelles
Rap controversé, trop d’nitro dans nos versets
Le problème c’est qu’on tape où ça fait mal
Jamais rassasiés là, sur l’terrain la came tourne en permanence
Sans révérence, fout gravement le doigt sur leurs manigances
Un rap tout en élégance, y a le standing à respecter
Métaphores à outrance et phrases finement ciselées
Jamais dans la tendance, trop de sons s’y sont noyés
Renaissance à chaque séance, c’est ça le prix du danger
Un rap d’écorchés vifs, franc et subversif
Tout l’temps à marcher sur le fil mais c’est ça qui m’motive
Souvent suspendu dans le vide, son cœur a subi mille tourments
Impulsif, excessif et fougueux comme dix-mille pur-sangs
Un rap prosaïque, plein d’couleurs et d’épices
Tout en diversité, f*ck les fachos qui y sévissent
Une grosse machine qui tourne mais faut souvent resserrer les vis
Une mère affectueuse, attentive au level de ses fils
Un rap observateur, toujours présent en première ligne
Ce journaliste offre à l’info une autre alternative
Élection libre, rares sont ceux qui arrivent à la suivre
Mais tends l’oreille, à l’occasion il a des choses à dire
Un rap qui fait mon bonheur, bien plus que l’argent
Né de la douleur des rues meurtries, son truc c’est les gens
Regarde son Panthéon, son histoire, ses mythes, ses légendes
Et dire qu’ça les étonne encore que tous lui fassent allégeance

[Couplet 2: Akhenaton]
Si tu mets pas ton camouflage et le filet sur la tête
Relax, t’inquiète, j’vais t’faire disparaître
Trop d’phrases disparates dans cent vers, allez arrête
Rap français le Gévaudan et moi j’suis la bête
Prends donc ce missile mic mic pour la peine
Tes rimes comme un Wall of Fame
Elles font peine, ça devient du commémoratif
Le peu qui restent en service on les traumatise
J’viens d’là où l’rap c’est pas les Assedic
Cette phrase, j’l’ai assez dite alors une dernière (ouh)
D’un coup la messe est dite
J’donne dans la fresque, tu fais dans le gribouillis
Trente-huit ans j’suis frais, vingt ans t’es déjà bouilli
T’es né hier et tes potes disent que tu kill, OK
Tes obsèques auront lieu le 2 avril
T’as pas eu besoin d’Eve pour mettre un croc dans la pomme
Mes mômes ont joué ton album, depuis ils croient aux fantômes
J’suis pas un G, mais dans le biz comme Nimoy
Ici ça parle rap, on est des B-boys
Alors appelle MTV et dis-leur de suite que t’arrives
Et prie Xzibit pour qu’l’équipe elle Pimp ta rime
Si t’échoues, ta carrière va mourir
On t’fera une pièce sur un mur comme 2Pac
Un flow d’Ravaillac, on sera le seul coupable
On écrira "MC Comode, in memory of your rimes pourries"
Por que tes phases, porque t’es naze
Tu m’vois j’suis synonyme pour toi d’un arrêt de travail
J’suis ton licenciement, ta mise à pied pour faute grave
Ta compression d’personnel
Ton arrêt maladie et n’y vois rien d’personnel
Car face à l’aigle royal, même le vautour perd son aile

[Outro]
AKH, IAM, DJ Cut Killer, DJ Kheops
Official Mixtape
Saison 5
Le Mordor

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z #
Copyright © 2018 Bee Lyrics.Net